1

Direction Véronaville nord toute pour ce billet, qui se déroulera au manoir Capp. 
Autrefois vivaient ici le vieux Consort, magnat des affaires et porteur de flambeau de la famille la plus influente et fortunée de Véronaville, ainsi que ses trois petits-enfants : Tybalt, Juliette et Hermia. Mais depuis, de l'eau a coulé sous les ponts. Consort repose dans le petit cimetière du jardin, Juliette et Hermia sont parties vivre leurs propres aventures et il ne reste plus que Tybalt et sa petite famille. 

 

2

Que voic... ah non, ça c'est Jeanne Cooke qui joue avec le pupitre de la carrière politique, vous êtes sûrs qu'on s'est pas trompés d'endroit ?

 

3

Le voici, ce brave prince Tybalt, en train de se déchiqueter le doigt parce qu'il n'a que deux points de cuisine, et les plus observateurs auront remarqué l'alliance en or à sa main gauche (droite pour nous).

 

4

Il est en effet marié à une ancienne non-jouable, dame Heidi Capp (pop/connaissance, 9-10-4-4-3). En effet, la semaine dernière, Tybalt avait fait de longues recherches pour dénicher la perle rare qui permettrait de faire prospérer la dynastie Capp, tout en y apportant honneur, élegance et dignité. Heidi est une carriériste qui désire devenir générale dans l'armée, un métier exigeant rigueur et persévérance, totalement dans l'esprit Capp. De leur union est née la petite Scribonia, du nom de son arrière-arrière-grand-mère maternelle (9-8-4-4-3). 

 

6

Malgré son jeune âge, Scribonia sait qu'elle est née dans une famille chargée d'histoire et que cette famille compte encore de nombreux oncles, tantes et cousins qu'elle ne connait pas encore. Mais son papa lui a promis qu'elle les rencontrerait tous bientôt.
(Scribonia est la cousine des jumeaux Philémon et Pisano que Hermia a eu avec Puck Songedété ; elle est également la nièce d'Hippolyte et Octave Capp, enfants de Carlo avec l'ex-npc Aline, et la nièce aussi de Lysandre, le fils de Morgana et Guillermo, dites-le si c'est difficile à comprendre jusque-là mdr. Et elle est également parente avec les soixante-douze enfants de Cunégonde mais ça je vous les mets pas, c'est toujours les mêmes.)

 

5

Par contre les Capp c'est quoi cette obsession avec Amanda Picassiette, une pauvre immigrée du bas-peuple véronavillois ? Je vous pensais plus distingués que ça ! (Tybalt je ne ferrais aucun commentaire)

 

7

Scribonia n'est pas une élève démotivée et aimerait bien faire ses devoirs, le soucis c'est que le terrain est si grand que je n'ai aucune fichue idée de où pourraient être ces devoirs en fait :/.

 

8

Pour les parents, c'est plus potassage de connaissances. 

 

9

Encore un truc pas prévu, évidemment je n'avais pas encore eu le temps de montrer les chats ! C'est Vérona la touffue (première image du billet) qui donne naissance à deux petits.

 

10

On reste dans l'esprit véronavillois !

 

11

Le lendemain, Heidi doit se renseigner sur la nature de son ennemi. Pas de problème ! Les Capp ont su se tenir informés sur leur ennemi de toujours autant qu'il le fallait pour devenir la famille la plus puissante de Véronaville.

 

12

Peut-être bien que, ici aussi, les ennemis ne sont pas ceux que l'on pensent mais plutôt ceux que l'on ne soupçonnerait pas...

 

13

Mais la perspicacité d'Heidi lui permet de devenir pilote de chasse.

 

14

Evidemment, comme Scribonia n'a pas pu faire ses devoirs, les notes ne sont pas géniales. T'inquiète pas miss, maintenant je vais regarder où tu les poses, ces fichus devoirs !

 

15

Elle ramène Marius Picassiette de l'école, il finira jamais de m'étonner celui-là. Tu veux pas aller te donner en spectacle ailleurs que dans la prestigieuse demeure Capp ? Et si des journalistes se promenaient par ici, qu'est ce qu'ils en penseraient, hein, tu veux ternir l'image de la famille ou quoi, t'es un allié Monty ?!

 

16

Scribonia, elle, préfère se terrer dans sa chambre et jouer du piano, ce qui deviendra sa plus grande passion : toute la semaine, elle ne désirera que faire ça !

 

17

Au moins, quand elle joue, elle ne réfléchit pas à ce qui la tracasse en ce moment... Elle entend tout le monde en parler, les bruits de couloir à l'école, ses parents qui chuchotent quand ils pensent qu'elle n'écoute pas, même le majordorme pourtant si discret le mentionne parfois en s'adressant à madame et monsieur Capp.

 

18

Mais comment faire pour en savoir plus ? Scribonia ne sait pas comment aborder le sujet, et elle connaît ses parents, ils ne cracheront pas facilement le morceau. La famille de Scribonia constitue des zones d'ombres qu'ils se gardent bien de lui dévoiler.

 

19

Pendant ce temps, Heidi s'entraîne jusqu'à tard à des obscures techniques d'arts martiaux, elle est peut-être pilote de chasse mais elle sait que la suite de son parcours militaire ne sera pas de tout repos.

 

20

Un jour nouveau se lève sur Véronaville...

 

21

Et les efforts physiques d'Heidi ont payé : elle devient officière supérieure.

 

22

Scribonia invite son camarade de classe, le jeune Edouard Plènozas, qui comme elle vient d'une famille aisée et particulièrement distinguée. Elle se dit qu'avec lui, elle pourra peut-être aborder le sujet.

- Dis Edouard, est-ce que toi tu as déjà eu des... enfin, des rivaux quoi, des pas gentils dans ta famille?
- Comment ça, des rivaux ? T'as des rivaux en musique ? Pourtant t'es la meilleure de la classe, il y a des autres enfants dans ta famille qui font de la musique aussi, et que vous êtes en compétition ?

 

23

Tybalt est enfin promu à la mairie de Véronaville, mais comme sa femme, il est trop obnubilé par sa carrière et est ignorant de ce qui se trame dans son propre salon.

 

24

- Non, ça n'a rien à voir avec la musique Edouard, il n'y a que moi qui en fait. Comment dire... tu connais la réputation des Capp, tout le monde nous connaît, mais même moi je ne connais pas toute ma famille. J'ai l'impression de ne pas en faire partie presque, tu vois ?
- Bah c'est bizarre ça, comment ça ne pas en faire partie ? 
- Et ben... en fait il y a quelqu'un dont mes parents parlent sans cesse mais j'ai l'impression qu'on me le cache... et je ne sais pas si je dois en parler...

 

25

Heidi a invité une collègue au dîner du soir, mais Scribonia s'en fiche, elle a besoin de dire ce qu'elle a sur le coeur.

- Et ben moi, si j'avais une lampe magique, je ferrai en sorte de connaître tous les gens de ma famille.
- Bah tu connais bien tes cousins Pisanio et Philémon ma chérie, tu ne les aimes pas ?
- Si, si, mais eux je les connais déjà comme il faut. C'est quelqu'un d'autre que je voudrais rencontrer.

 

26

- Et ce serait qui que tu voudrais rencontrer si tu avais une lampe magique ?
- Ce serait ma tante Juliette.

 

27

Heidi : *s'étouffe*
Tybalt : *grince des dents*

- Comment ça, tu ne connais pas ta tante ?! Mais c'est quand même pas la lune de demander de connaître sa propre famille, enfin ! Moi si j'en avais une, en tant que npc, je serais plus qu'honorée !

 

28

*silence*

 

29

- Tu sais, si j'étais toi petite, dès ma majorité, je ferrai mes valises et je me barrerai loin de cette famille hostile !

 

30

Scribonia ne sait pas quoi en penser. Est-ce qu'elle aurait vraiment dû en parler?

 

31

Elle s'en remet à son confident préféré.

 

32

En bas, dans le salon, Tybalt et Heidi reparle du repas.

- Enfin Tybalt, on ne peut plus laisser ce cinéma durer. Ce n'est pas parce qu'on a des différents avec Juliette qu'elle doit tout ignorer de sa nièce.

 

33

- Ce n'est pas pour son argent qu'elle a épousé le gosse Monty... Elle l'aime réellement, leur histoire n'est pas intéressée, sinon elle ne se serait pas donnée la peine de se mettre sa propre famille à dos pour une amourette.

 

34

- Ce n'est pas de Juliette que je doute, c'est lui. C'est un coureur de jupons, un Dom Juan, un follâtre de première ! Il ne ferra que jeter de l'ombre sur notre famille, et notre réputation !
- La réputation de ton clan vaut-elle plus que le bonheur de ta soeur et de ta fille, Tybalt ? Ils sont amoureux. Je ne pense pas qu'ils se sépareront de sitôt, alors il faudra l'accepter comme un Capp à part entière. 

 

35

- Laisse-leur une chance, Tybalt. Tu ne peux pas priver Scribonia de connaître sa tante.


36

- Tu as sûrement raison ma chérie... Tu es toujours de bons conseils, qu'est ce que je ferrai sans toi !

En tout cas, un couple qui ne risque pas de se séparer, c'est bien celui-là.

 

37

Le nouveau DLT de Tybalt est de maîtriser les sept compétences, alors on choisit cuisine car le proviseur de l'école privée véronavilloise est invité à venir manger ce soir. En attendant, admirons Amandine Plènozas et le chat Shakespeare. 

 

38

C'est la première fois qu'Heidi rencontre M. Pasquier, mais elle sait très bien qui il est : les enfants Capp sont inscrits dans son école privée depuis la nuit des temps. Faire admettre Scribonia ne sera qu'une formalité.

 

39

Mme Plènozas, dont le fils est également élève à l'école de M. Pasquier, se permet de discuter normes vestimentaires avec lui. Tybalt sait que la famille tiendra sa réputation si Scribonia étudie dans cet établissement de renom.

 

40

Bon par contre, Heidi ne s'attendait pas à ce qu'il vienne la saluer pile pendant ses étirements de taï chi, donc elle est un peu gênée.

 

41

Ce soir, c'est aussi l'anniversaire de Scribonia !

 

42

Le dé lui tire connaissance. Elle aime les sportifs carriéristes mais ne veut pas des châtains. Et elle rêve de devenir chef de staff... Je trouve pas que ça lui convienne trop mais bon, puisque son hobby prédestiné est sciences, ça se tient. 

 

43

Malgré ce qu'on aurait pu penser en voyant ses parents, elle est très mignonne. Elle a vraiment hérité des meilleurs gênes, j'adore cette simette !

 

44

Malgré sa bouche qui lui donne toujours l'air de faire la gueule, j'ai de la chance car en mode jeu ça ne se voit quasiment jamais. 

 

45

Bon par contre pour les chatons je suis beaucoup moins enthousiaste, ils sont vraiment pas beaux :(. 

 

46

Pendant que Scribonia exerce sa créativité, le majordorme décide que non, c'est bon, la décision est prise : on va définitivement laisser pourrir le jardin.

 

47

Un étage en dessous, c'est une autre décision qui est prise : au saut du lit, Tybalt se rue sur le téléphone et compose un numéro qu'il n'avait pas composé depuis très longtemps.

 

48

- ...Allo ? ...Oui, c'est bien à toi que je voulais parler, comment vas-tu ? Je sais que ça fait longtemps que nous avons perdu contact toi et moi, mais tu sais, j'ai changé d'avis et maintenant je sais que tout cela ne vaut pas la peine de sacrifier notre famille... Tu nous manques beaucoup, à Heidi et moi. ...Que dirais-tu de nous rendre visite au manoir cet après-midi ?

 

49

Et en effet, quelques heures plus tard...

 

50

...

( - Scribonia, papa est occupé, va ouvrir s'il te plait !!)

 

51

52

53

...

 

Page suivante >